Vivants en Christ

Nuit de Pâques

Femmes au tombeau
Femmes au tombeau
Evangéliaire Egberti (vers 985)

Voici la nuit de Pâques ! La nuit de notre salut ! La victoire de notre Christ. Laissons-nous gagner par joie de l’Église ! Laissons-nous transfigurer par la résurrection de Jésus ! Laissons-nous guérir par la Vie qui jaillit du tombeau ! À l’exemple de Pierre, courons nous aussi vers le sépulcre ouvert, abandonnant derrière nous nos peines, nos tristesses et nos pleurs. Courons à la rencontre de la Vie, goûtons au plus tôt la joie de la résurrection.

Laissons-nous gagner par cette joie en faisant nôtre l’histoire du salut que nous retracent les nombreuses lectures de la Nuit pascale. Les récits de la création, du sacrifice d’Isaac, de la sortie d’Égypte, l’écoute des textes prophétiques, plongent nos cœurs dans l’émerveillement et l’action de grâce. Oui, Seigneur, ton amour et ta miséricorde sont infinis. Tu n’as de cesse de nous relever et de nous donner la vie. Tu nous veux libres, vivants de toi. En cette nuit très sainte, dépouille-nous du vieil homme, conduis-nous à ton Fils.

Avec Marie-Madeleine, Jeanne, et Marie, mère de Jacques, nous voulons accueillir le message des anges qui se présentèrent à elles au tombeau : « Il n’est pas ici, il est ressuscité. »

Seigneur guide notre recherche comme tu as réorienté celle des saintes femmes. Stimule notre mémoire. Rappelle-nous ce que tu disais à tes disciples en Galilée. Apprends-nous à relire notre propre vie à la lumière de l’Évangile. Nous y découvrirons ton empreinte, Seigneur : celle du Dieu de vie, qui pardonne et qui guérit, celle du Dieu qui prend sur lui notre péché pour que nous ayons en nous la plénitude de la Vie. Amen. Alléluia !