Pour la joie de tous les hommes

2e dimanche de Pâques

Apparition du ressuscité au huitième jour -  voir en grand cette imageAu soir du premier jour de la semaine qui suit la cruxifixion de Jésus, la peur règne chez les apôtres : peur des Juifs, peur pour leur avenir, peur aussi devant leur lâcheté. L’ambiance est lourde au Cénacle. Les disciples terrifiés se sont verrouillés dans leur maison. Prisonniers de leurs remords, ils revivent ce qui s’est passé.

C’est dans cette atmosphère pesante que le Christ leur apparaît : La paix soit avec vous. Le Ressuscité, en un premier geste de miséricorde, donne sa paix à ses disciples : « paix à vous qui avez vécu avec moi les souffrances de la passion ; paix à vous qui avez été dispersés lorsque le Berger a été arrêté ; paix à vous dont le cœur est tenaillé par le remord et la culpabilité. »

Pour donner une dimension concrète à cette paix, le Seigneur montre ses mains et son côté transpercés : « Oui, c’est bien moi, Jésus de Nazareth qui se tient au milieu de vous. » Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Oui, la joie devait être immense en cet instant : la joie de retrouver un être cher que l’on croyait perdu ; la joie de retrouver un ami que l’on regrettait d’avoir trahi ; la joie de se savoir aimés et pardonnés en dépit de tout ce qui était arrivé.

Jésus ressuscité renouvelle le don de sa paix : La paix soit avec vous, puis immédiatement il leur manifeste sa confiance : De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. Voilà la deuxième façon dont le Christ exprime sa miséricorde à ses apôtres. Il les associe à sa mission.

Cet envoi est une absolution. Les apôtres comprennent que Jésus, leur véritable ami, leur a pardonné leurs péchés. Ils vivent intensément le pardon de Dieu. C’est forts de cette expérience que le Seigneur leur donne le pouvoir de pardonner les péchés.

Eux qui ont connus la joie du pardon, eux qui en connaissent aussi le prix, sont désormais chargés de répandre cette joie au nom du Seigneur. Les bénéficiaires de la miséricorde divine deviennent ainsi ses propagateurs pour la joie de tous les hommes.