Augustin d’Hippone : Le riche insensé

La parabole du riche insensé nous apprend que nos greniers les plus sûrs ne sont pas les immeubles que nous bâtissons, mais « les ventres des pauvres » qui conservent nos richesses pour le monde à venir.

Le Père Guilhem Bouissou (1912-1999), religieux assomptionniste, est le co-traducteur, avec le P. Tréhorel des Confessions de saint Augustin [1]. Il a également publié cinquante sermons de saint Augustin dans le Corpus christianorum.

Passionné par son auteur préféré, le P. Bouissou rappelle que saint Augustin n’a pas écrit ni dicté ses sermons, il les a totalement improvisés et des sténographes de l’époque ont noté le texte, à la volée, pour en faire des collections qui furent relues par Augustin. Ce texte s’adresse non pas à des lecteurs, mais à des auditeurs. Il faut le déclamer pour bien le comprendre.

Augustin d'Hippone, sermon 36 -  MP3 - 1.2 Mo
Augustin d’Hippone, sermon 36

Sources :

Avec le concours de Patristique.org

[1Bibliothèque augustinienne, vol. 13 et 14.