2e dimanche de l’Avent A

Se convertir en vérité

Dimanche 9 décembre 2007

Dans le silence du désert de Judée retentit une voix. Elle parcourt la cathédrale de sable et de pierres que lui offre la nature avant d’atteindre les oreilles et les cœurs des auditeurs du Baptiste. « Convertissez-vous, car le Royaume de Dieu est tout proche ! »
La parole de Jean est à l’image des paysages qui l’entourent : simple, sans apparat, nue. Elle en possède aussi l’incandescence, la vigueur, la puissance d’attraction. Jérusalem, toute la Judée, toute la région du Jourdain venaient à elle pour l’écouter… et changer de vie.
Où puisait-elle sa force de persuasion ? Ce n’était pas dans l’éclat ou la beauté du discours, ni non plus dans la prestance du prédicateur, mais dans la transparence, dans la discrétion du Précurseur. Il a faite sienne la Parole de Dieu elle-même. Sa voix a été la porte-parole de Celui dont il s’est dit indigne de retirer les sandales.

Jean le Baptiste
Jean le Baptiste

Jean s’est effacé devant son Maître, mais il a tenu bon devant les notables et les puissants de ce monde. Il n’a de cesse de les provoquer à la vérité, à la cohérence. Il stigmatise pharisiens et sadducéens qui viennent recevoir le baptême sans pour autant de changer de vie : « Engeance de vipères ! … Produisez donc un fruit qui exprime votre conversion. » L’immersion baptismale n’est pas un sauf-conduit. Toute personne qui ne produit pas de bons fruits sera jugée et condamnée. Le verdict est sans appel.

L’enseignement de Jean le Baptiste nous invite à une conversion toujours plus vraie, toujours plus profonde. Il nous pousse à la sainteté véritable. À une sainteté qui ne se contente pas de sauver les apparences. À une sainteté qui jaillit de l’amour de la Vérité !

Textes du jour :
Is 11, 1-10
Ps 71 (72)
Ro 15, 4-9
Mt 3, 1-12