Pierre et Paul, apôtres de la Vie

29 juin 2008

Nous fêtons aujourd’hui la fête de saint Pierre et de saint Paul, des apôtres du Seigneur que tout opposait, mais qu’un même amour, vécu jusque dans le martyre, a uni de manière définitive au Ressuscité. La tradition a reconnu en eux deux colonnes de l’Église, deux fondateurs de communautés, qui ont versé leur sang pour que celles-ci demeurent fermes dans la foi, constantes dans l’espérance et ardentes dans la charité.

Il a fallu à Simon et à Saul, l’amitié indéfectible du Christ, la redécouverte d’eux-mêmes et l’humble reconnaissance de leurs échecs pour devenir Pierre et Paul, des hommes nouveaux, enracinés dans l’amour, que ni la peur, ni l’incompréhension, ni l’hostilité, ni même la mort ne détourneront de leur Seigneur et de leurs frères.

C’est par leurs vies que Pierre et Paul ont répondu le plus profondément à la question que Jésus posait à ses disciples : « Pour vous, qui suis-je ? » De même en effet que la réponse du fils de Yonas : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant », n’a pas jailli de son propre fond mais était inspiré par le Père, de même aussi le ministère des deux apôtres a eu sa source, non pas dans leur propre initiative mais dans l’action créatrice de l’Esprit Saint. Parfaitement obéissants à Dieu, ils ont laissé transparaître en eux l’œuvre divine jusqu’à ne plus faire qu’un avec le Fils du Dieu vivant, avec celui qui est la Vie.

Si le Christ est notre vie, nous sommes appelés à conquérir cette Vie, à la faire nôtre, afin de partager nous aussi l’espérance de Paul : « Je me suis bien battu, j’ai tenu jusqu’au bout de la course, je suis resté fidèle. Je n’ai plus qu’à recevoir la récompense du vainqueur. »

Textes du jour :
Ac 12, 1-11
Ps 33 (34)
2 Tim 4, 6-8.16-18
Mt 16, 13-19