Ascension de notre Seigneur

La force de l’Église

21 mai 2009

Contemplons le mystère de l’Ascension de notre Seigneur ! Prenons le temps d’accueillir la beauté et la joie de cette fête. Laissons-nous toucher par l’extraordinaire bonté de celui qui nous quitte pour mieux nous attirer à lui.

Nous sommes dans l’évangile de Marc. Jésus ressuscité est entouré de ses apôtres. Il leur ordonne de proclamer la Bonne Nouvelle à toute la création. Cette mission parachève en quelque sorte l’Église. Elle lui donne une ligne directrice. Tout est accompli. Le Ressuscité peut désormais s’élever de terre pour rejoindre son Père.

Le Seigneur quitte les siens, mais il ne les abandonne pas. Bien au contraire, l’évangéliste rapporte qu’il « travaillait avec eux », qu’il les épaulait dans la mission en confirmant pas des signes la Parole qui était annoncée. L’Église d’aujourd’hui bénéficie encore de cet appui du Seigneur. Ses disciples, et plus particulièrement les membres du clergé, chassent les esprits mauvais par leurs prières, ils parlent le langage de la Vérité qui toujours est un langage nouveau, les serpents de l’hypocrisie ou les poisons de l’envie n’ont sur eux nulle prise et le sacrement des malades apaise celles et ceux qui en bénéficient. L’exemple des chrétiens et la puissance des sacrements confirment, ou devraient confirmer, auprès des auditeurs la Parole qui est proclamée et commentée.

En élevant son Fils auprès de lui, le Père a donné à l’Église sa propre force, celle par laquelle il a ressuscité Jésus d’entre les morts. Qu’il ouvre notre cœur, pour nous faire prendre conscience de l’héritage sans prix qui est le nôtre et de la puissance infinie qu’il déploie pour nous, les croyants.

Textes du jour :
Ac 1, 1-11
Ps 46 (47)
Éph 1, 17-23
Mc 16, 15-20